Schwarz-Abrys (Léon) - Gentil chapon touche du bois. Roman-fiction. - Ref : 5269

PDFImprimerE-mail
Paris, Ghilde française des lettres, 1951,-14/23 cm., 302 pp.Broché, couverture imprimée.
Prix ​​de vente60,00 €
5269_21
52696
-

Edition originale, envoi manuscrit de l'Auteur à M. Roger Renault éditeur. Ouvrage en bon état. Léon Schwarz-Abrys est un artiste peintre autodidacte et écrivain, (1905-1991). Engagé volontaire lors de la Seconde Guerre mondiale, il est fait prisonnier, puis libéré par erreur, en 1943, alors que la déportation et l'extermination des juifs d'Europe s'est systématisée, Léon-Schwarz Abrys trouve refuge en étant interné, à Sainte-Anne. Il publie son premier roman en 1950 « L'âne ne monte pas au cerisier », et « Gentil chapon touche du bois » en 1951 , tous les deux inspirés de ses deux années d'internement à Sainte-Anne. Schwarz-Abrys, qui fut bien « interné de son plein gré » présente ses oeuvres à la Première exposition d'art psychopathologique qui se tient à l'hôpital Sainte-Anne aux côtés de peintures de « fous. Ses romans lui valent d'être comparé par les critiques à Louis-Ferdinand Céline et Antonin Artaud en même temps qu'il suscite par ses ambiguïtés des interrogations sur les raisons de son enfermement passé à Sainte-Anne : s'est-il seulement caché des nazis ou n'était-il pas réellement fou ? Si certains, comme Anatole Jakovsky (pour qui l’artiste était uniquement caché), ont livré leur opinion sur cette question, elle fait toujours débat aujourd'hui : « Léon Schwarz-Abrys semble bien avoir trouvé, dans le miroitement de l'écriture, un lieu propice à l'effacement des frontières délimitant raison et folie, biographie et désir interprétatif. Ses toiles sont exposées dans les plus grands musées nationaux ainsi qu’au Royaume-Uni et aux Pays-bas.